Durmstrang & Magie
Bonjour et Bienvenue à Durmstrang jeune sorcier!

Si tu n'as pas encore mit un pied dans notre univers magique, il est obligatoire d'aller s'inscrire dans notre Monde. Ici, ce n'est qu'une école!

Si tu es déjà inscrit et que tu as choisis d'étudier à Durmstrang, qu'attends-tu pour aller en cours?

Tu veux en savoir un peu plus? Alors saches que Beauxbatons accueille principalement des garçons, mais si tu es une fille il reste encore de la place Wink
Vous serez réparti dans l'une des trois maisons (Pozhar, Voda, Zemlya) et vous devrez tout faire pour la faire gagner! Cette maison sera donc votre seconde famille, et ce pendant 8 ans!
Sans compter que vous avez 6 matières obligatoires (Bienséance & Gestion du domaine, Magie Fondamentale, Potions & Ingrédients, Arts Occultes, Monde Magique & Civilisation, Vol), à partir de votre 3ème année vous devrez choisir une Option (Magie Approfondie, Métamorphoses, Êtres Inférieurs) et à partir de votre 7ème année encore une autre option (Occlumancie & Légimancie, Géopolitique Magique). Sans compter que des garçons se doivent d'être musclés, et des cours de sports sont donc proposés (Aviron, Escalade, Randonnée sportive, Quidditch, Tir à l'arc, ...). Mais des initiations sont aussi proposée (Initiation aux Soins Magiques, Transplanage) pour faire de vous le meilleur sorcier à votre sortie de l'école!
Un programme bien chargé n'est-ce pas? Alors ne perds pas ton temps et dépêches toi de rejoindre Durmstrang! A moins que Beauxbatons ou Poudlard ne te tente?



 

Partagez|

Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ? ~ Kate & Seth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Avec le temps et l’expérience, seule la volonté suffit à créer ce lien.
Mes hiboux : 477
Masculin Mon âge IRL : 20

MessageSujet: Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ? ~ Kate & Seth Mar 4 Sep - 23:23

Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ?

Depuis la finale du Tournoi des Trois Sorciers, je n'avais de cesse de trouver un moyen de combattre les Pozhiratelis sans pour autant avoir l'arrestation de ma famille sur ma conscience, je pouvais perdre ma place au sein des Vautours, ça je m'en foutais mais mettre ma famille en danger n'était pas envisageable. Plusieurs fois, l'idée de rejoindre l'ordre m'avais effleurer l'esprit mais cela signifiait mettre mes proches en danger et devenir un fugitif, je ne pouvais pas me le permettre. En deux mois, j'avais eu peu de contacts et de nouvelles de la part de ma petite-amie et maintenant que sa mère siege désormais sur le trône de l'Europe Magique pour le compte de Von Roppelt, j'avais des doutes sur des entrevues plus fréquentes.

Après avoir repoussé la "solution" Ordre de la Lumière, une autre idée folle mais tout de même censée avait germer dans mon esprit: Kate. Mon ex était en contact quasi permanent avec Von Roppelt elle devait savoir des choses que les autres ne savent pas, un moyen de porter des coups durs à ses mangemorts peut-être. De plus, je n'en revenais toujours pas qu'elle l'ai laissé faire sans rien dire. De ce que je savais, ils étaient très proche à une époque, elle devait bien avoir une quelconque influence sur le directeur de Durmstrang et pourtant elle n'avait rien fait pour contrer son action. Elle s'était même laissé cloué le bec par Londubat, une simple étudiante à qui on avait donné un pouvoir qu'elle ne savait même pas maîtriser.

Cette idée m'avait travaillé pendant des jours si bien que j'avais adressé une lettre à la directrice-adjointe de Durmstrang. Une lettre où trônaient quatre phases si courtes et brèves qu'on aurait pu dire qu'il ne s'agissait que de quatre mots. Je lui donnais rendez-vous à Durmnaer pour discuter. Alors le 4 septembre à midi pile, j'avais transplanné sur la place de la ville bulgare avant de me rendre à La Chope Gourmande pour prendre mon repas du midi. Sur place, quelques personnes m'ont reconnus en tant que joueur de Quidditch des Vautours et après quelques autographes, je m'étais éclipsé du bar. Le fait que plusieurs personnes m'avait aperçu dans le célèbre Pub était une bonne chose, on ne se douterait pas de la véritable raison de ma venue.

Vers la fin d'après-midi, j'étais assis sur un banc face à la rivière qui traverse une partie de la ville, là où je savais que Kate me chercherait. Mes yeux observent paisiblement, la silhouette familière de l'Institut tandis que je remarque que Kate s'approche de moi. Je me lève pour l’accueillir et la saluer en optant le vouvoiement, après tout nous n'étions plus rien d'autre qu'un ancien élève et son ancienne professeur de métamorphose.

- Professeur Blue, je vous souhaite le bonjour.


Un léger sourire amical sur les lèvres, je la dévisage rapidement. Kate n'avait pas vraiment changer depuis que j'avais quitter Durmstrang il y a un tout petit plus d'un an.

Codage par Libella sur Graphiorum

♣ ------ ♣ ------ ♣




Evil is... good ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Ϟ Kate Blue Ϟ
Je m'engage à vous apprendre ce que je sais.
Mes hiboux : 409
Féminin Mon âge IRL : 21

MessageSujet: Re: Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ? ~ Kate & Seth Mer 5 Sep - 14:51

SETH UNDERWOOD
so many things changed
♚-------------------------------------------♚


Une lettre posée sur son bureau, un bout de parchemin où étaient griffonnés quelques mots de cette écriture qu'elle connaissait si bien. Un soupir, une hésitation. Elle ne savait pas quoi faire, si elle devait lui faire courir ce risque, lui qui avait tant compté pour elle autrefois. C'était un rendez-vous qu'il lui demandait. Qu'il exigeait. Une urgence, disait-il. Mais n'était-ce pas un piège ? Un mauvais tour que lui jouaient ses collègues malveillants ? Devait-elle réellement s'y rendre, se mettre en danger pour un ex qu'elle n'avait plus vu depuis des mois ? Un soupir et elle s'appuya contre le dossier de sa chaise. Cette lettre la mettait dans une situation délicate, elle qui se sentait surveillée par les sbires de Philipp - contre son ordre l'espérait-elle - et qui ne pouvait se permettre de faire ce genre de rencontre par les temps qui couraient. Tout le monde savait qu'elle n'approuvait pas les nouvelles décisions de son collègue, tout le monde savait qu'elle risquait de faire une bêtise à un moment ou un autre. Rencontrer son ex n'était pas une bonne idée, on pourrait croire qu'ils conspiraient, préparaient une rébellion ou autre. Elle ne voulait pas le mettre en danger. Mais elle le connaissait, il insisterait si elle ne se montrait pas, il ne lâcherait pas l'affaire aussi facilement. Il se mettrait en danger tout seul et elle ne serait pas là pour le protéger... Un soupir et elle prit sa décision. Elle brûla le papier à la flamme d'une bougie et tendit la main pour que sa cape vienne à elle. Si quelqu'un lui posait des questions, elle prétendrait avoir besoin de plume ou d'encre ou n'importe quoi. Elle était légilimens, à présent, un petit séjour dans la tête des gens lui permettrait de trouver l'excuse parfaite. Nouant sa cape autour de ses épaules, elle rajusta son chignon et, après une grande inspiration, quitta son bureau la tête haute.

Comme elle s'y attendait, elle croisa Ralica au bout du couloir, cette mauvais comédienne qui fit semblent d'à peine arriver alors qu'il était évident qu'elle était là depuis un long moment. À l'attendre. Kate lui sourit, lui souhaita une bonne soirée et s'éloigna, l'oreille à l'affût du moindre bruit de pas qui la suivrait. Cette femme était beaucoup trop intrusive, beaucoup trop satisfaite de sa position, et Kate se mordait les doigts en se rappelant qu'elle avait appuyé la décision de Philipp de l'accueillir au château. Si elle avait refusé à l'époque, peut-être le climat actuel serait-il différent... Mais elle était trop naïve, elle voulait voir le bien chez les gens et laissait entrer des monstres dans sa vie. Dans les vies de ses étudiants. Elle ne le permettrait plus. Les doigts à deux centimètres au-dessus de la rampe, elle entama la descente jusqu'au rez-de-chaussée, offrant des sourires encourageants aux rares élèves qu'elle croisa et des regards noirs de colère aux mangemorts qui l'épiaient. Ses talons claquaient sans discrétion dans les couloirs silencieux, mais c'était mieux ainsi : si elle ne se cachait pas, personne ne penserait qu'elle préparait quelque chose. C'est quand on essaye de se montrer furtif et discret que les gens se doutent de quelque chose. Soupirant en atteignant le rez-de-chaussée, elle fut interpellée par Andreï, le bras droit de Philipp, qui lui demanda où elle se rendait. Il ajouta même une plaisanterie de mauvais goût, disant qu'il espérait que le nouveau personnel ne la faisait pas fuir. Elle sourit du mieux qu'elle pu. Nullement. Juste une course à faire et je reviens. Avec un signe de tête, elle se retourna et avait la main sur la poignée quand il ajouta d'un ton lugubre qu'elle devrait se dépêcher, arguant qu'un orage s'annonçait. Plutôt une menace du style "ne soyez pas trop longue, vous ne voudriez pas qu'on doive venir vous chercher". Frissonnant de dégoût, elle ouvrit la porte et sorti dans la fraîcheur du soir.

Elle arriva à Durmnaer environ dix minutes plus tard, la capuche de sa cape relevée sur ses yeux. Tout le monde se promenait ainsi dorénavant, cachés sous les vêtements pour ne pas être reconnus et sans jamais porter de couleurs vives pour ne pas attirer l'attention. Son coeur se serra quand elle vit les rues désertes, certains boutiques fermées, d'autres saccagées. La plupart étaient intactes, mais les mangemorts avaient fait des dégâts au nom de leur chef qui ne voulait pas ça, Kate en était certaine. Tout ce qu'il voulait, c'était Tiphaine. Et Tiphaine avait disparu de la circulation. Soupirant devant tant de désolation, elle poursuivit cependant sa route jusqu'à l'endroit où elle trouverait Seth. Il n'avait rien précisé dans sa lettre, mais elle connaissait son goût pour les cours d'eau et l'avait déjà rejoint à cette endroit par le passé. Quand il la reconnu, elle lui offrit un sourire lugubre. Malheureusement, ce jour est loin d'être bon, Seth. Comme tous les autres depuis plus de deux mois. Elle pinça les lèvres et s'assit sur le banc duquel Seth s'était levé, posant son regard sur la rivière. Abaissant son capuchon, elle regarda un instant Seth, le corps dessiné par les entrainements de Quidditch et le regard sombre, comme tout le monde à cette époque. Tu parlais d'une urgence dans ta lettre, est-ce que tu vas bien ? Ta famille aussi ? S'il était arrivé quelque chose au petit Jay... Elle ferma les yeux, ne voulant même pas envisager cette possibilité tragique. Une chance pour eux, ils n'étaient que deux enfants dans la famille, les épargnant de devoir envoyer l'un d'eux dans les rangs de Pozhiratelis, ce à quoi elle se serait formellement opposée. Si elle n'avait aucun pouvoir sur Philipp, elle espérait quand même pouvoir le faire changer d'avis sur certains points... il faudrait juste qu'elle y aille en douceur.

CODE BY TIC TAC

♣ ------ ♣ ------ ♣



FEEL THE TENSION
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Avec le temps et l’expérience, seule la volonté suffit à créer ce lien.
Mes hiboux : 477
Masculin Mon âge IRL : 20

MessageSujet: Re: Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ? ~ Kate & Seth Mer 5 Sep - 22:23

Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ?

La directrice-ajointe sa capuche en affichant un sourire lugubre que je n'étais pas habitué à voir sur son visage, en tout cas dans mes souvenirs d'elle. Le visage dur et sombre, elle prend place sur le banc en me dévisageant. De nous deux j'étais celui qui avait le plus changer, ma morphologie n'était plus la même que l'année précédente et je m'étais laissé poussé une légère barbe. Kate me demande si ma famille va bien et si moi-même je vais bien tout en soulignant l'urgence de ma lettre. Mes yeux se détache lentement de la masse noire qu'est l'Institut avant de se poser sur Kate, je garde le silence durant plusieurs secondes avant de répondre.

- Désormais, qu'est-ce que signifie aller bien ? Mais oui, ils vont biens si je puis dire. Jay ne se rend pas encore vraiment compte de ce qu'il se passe, ce n'est qu'un enfant. Ma mère va organiser son transfert vers la Floride chez mes grands-parents pour le préserver de tout ça. Mon père est revenu à la maison, la réserve de dragons où il travaillait en Roumanie est placé sous contrôle Pozhiratelis mais ils ont tout de même besoin de lui de temps à autres.


J'avais dissuader mon père de libérer quelques dragons avant son départ et dieu merci il m'avait écouter sinon je n'ose imaginer ce qu'il serait advenu de lui. Maman n'aurait jamais supporter de le voir emprisonner ou exécuter. Avant la reprise de la saison et des entraînements, j'avais passé beaucoup de temps avec mon petit frère et certaines nuits j'avais même dormi avec lui.

- Quant à moi, disons que je ne me laisse pas abattre. Je n'ai plus de nouvelles d'Elena depuis deux mois et au club personne n'ose parler de ce qu'il se passe, tout le monde reste focus sur la saison à venir. D'ailleurs j'ai été nommé capitaine pour les premiers matches.

J'aurais certainement dû dire ça avec plus d'entrain mais avec tout ce qu'il se passe je n'en avais pas envie. Prenant une inspiration, je reprends ma place sur le banc à côté de Kate. Après quelques minutes de silence, je ne peux m'empêcher de lui posé la question fatidique.

- Pourquoi ? Pourquoi tu n'as rien fais ?

Mes yeux sondent le visage de Kate, je n'avais pas besoin de préciser de quoi je parlais elle comprendra.

Codage par Libella sur Graphiorum

♣ ------ ♣ ------ ♣




Evil is... good ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Ϟ Kate Blue Ϟ
Je m'engage à vous apprendre ce que je sais.
Mes hiboux : 409
Féminin Mon âge IRL : 21

MessageSujet: Re: Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ? ~ Kate & Seth Jeu 6 Sep - 9:44

SETH UNDERWOOD
so many things changed
♚-------------------------------------------♚


L'endroit était calme. Trop calme. Aucun passant n'était visible, aucune conversation autre que la leur ne parvenait à ses oreilles. Même les animaux et le vent semblaient s'être tus. Alors que la rivière supportait autrefois des canards criant à leurs petits d'avancer et des poissons qui en perçaient la surface pour montrer leurs chatoyantes couleurs, rien ne bougeait. Alors que des oiseaux chantaient du matin jusqu'au soir, criant leur amour pour un compagnon lointain et que des hiboux et chouettes hululaient du soir au matin, seule une faible brise dans les arbres troublait le silence qui pesait autour d'eux. La nature était triste, sentait que quelque chose n'allait pas, et ça lui serrait le coeur plus encore que de voir ses étudiants effrayés. Elle se demanda comment Ralica se débrouillerait pour donner des cours nécessitant des animaux vivants, s'ils la fuiraient ou s'ils se soumettraient. Si elle parvenait à en trouver, pour commencer, et ça ne semblait pas gagné d'avance. Tournant la tête dans la direction dont elle venait, elle aperçut l'entrée du château et les étudiants des maisons Voda et Zemlya qui en sortaient, en rangs serrés, sous le regard menaçant de quelques mangemorts. Dire que quelques mois plus tôt, ces mêmes enfants courraient et criaient en sortant, jouaient à se pousser pour faire la course et, surtout, riaient. Ils vivaient, avant. À présent, c'était à peine s'ils survivaient. Et ça lui brisait le coeur. Maintes fois déjà, elle avait pensé à démissionner, incapable de supporter ce spectacle. Mais faire l'autruche n'arrangerait rien, ni pour elle, ni pour eux. Elle devait rester, encaisser et faire de son mieux pour que tout aille bien. Quitte à en sortir brisée.

Kate fut soulagée d'apprendre que la famille de Seth et que Seth lui-même étaient saufs. Ils faisaient profil bas, ne faisaient rien d'idiot. C'était ce qu'il fallait faire. Il n'y avait pas d'autre possibilité, pas pour le moment. Tout ce qu'ils pouvaient faire, c'était attendre que la pression se relâche, qu'ils baissent la garde, et attaquer de l'intérieur, les faire tomber en évitant tout de même de tuer. Ils devraient payer, mais pas comme ça. C'est une bonne idée pour Jay, le savoir en sécurité sera un soulagement pour beaucoup de monde. Ce jeune garçon innocent ne méritait pas de vivre sous le joug des Mangemorts, de connaître la peur dés qu'il sortait de chez lui pour acheter du pain. Partir en Floride était ce qu'il y avait de mieux pour lui. Seth et se parents feraient peut-être mieux de le suivre, d'ailleurs, se mettre à l'abri, loin de tout ça, loin des inquiétudes de Kate. Il lui parla ensuite de lui, d'Elena qui ne lui donnait plus de nouvelle et du fait qu'il ait été nommé capitaine des Vautours. Je suis désolée pour Elena, j'espère que ça s'arrangera. Elle ne parla pas de sa nomination, se doutant que le changement de poste n'avait rien de joyeux. Qu'était-il arrivé à l'ancien capitaine pour que sa place soit libre ? Qu'arrivera-t-il à Seth maintenant qu'il avait pris sa place ? Cette inquiétude, ces questions morbides la rongeaient de l'intérieur, la rendaient malade. Elle voulu lui demander de partir avec son frère mais savait qu'il ne l'écouterait pas. Ce n'était pas à elle de prendre cette décision mais à lui, et elle le connaissait assez pour savoir qu'il voudrait rester et se battre. Se battre pour Elena, pour offrir une meilleure vie à son frère, pour détruire les Pozhiratelis. Elle le comprenait, nourrissait les mêmes espoirs, mais savoir qu'il risquait sa vie dans cette bataille...

Puis Seth reprit la parole. Un sourire amer étira les lèvres de Kate, comprenant qu'il abordait enfin le sujet pour lequel il lui avait envoyé la lettre. Il en venait aux faits qui l'intéressaient vraiment et elle allait encore une fois devoir se justifier. Personne ne comprenait sa décision, personne ne l'acceptait alors que tout le monde aurait fait pareil à sa place. Ce n'était pas la peur pour sa vie qui l'avait paralysée, mais celle pour les vies de Nathalie, des étudiants présents dans le bâtiment, de tout le monde. Elle se doutait que Philipp n'était pas seul et qu'au moindre faux pas de sa part, ses sbires se déchaîneraient sur tout le monde. Qu'aurais-tu voulu que je fasse ? Qu'aurais-tu fait à ma place ? Des dizaines, des centaines de vies étaient en jeu et il était déjà trop tard. Le Secrétaire avait déjà été enlevé, je n'aurais rien pu faire. Soupirant de frustration, elle passa une main sur son front constamment plissé d'inquiétude. Elle en avait marre de s'expliquer sans cesse, était lasse de répéter les mêmes mots sans certitude que quelqu'un finisse par la croire. De plus, elle ne leur devait rien, n'avait aucun compte à leur rendre. Ce n'étaient pas eux qui s'étaient retrouvés là-haut pendant le discours de Philipp, ils ne pouvaient pas comprendre ce qu'elle avait ressenti. La peur qu'il s'en prenne à la petite Nathalie, qu'il donne l'ordre à ses mangemorts de tuer. Si elle se doutait qu'il ne l'aurait pas fait, le connaissant assez pour savoir qu'il n'était pas aussi mauvais qu'il le laissait croire, elle n'avait pas voulu le pousser dans ses retranchements et voir ce dont il était réellement capable. Tu aurais préféré que j'agisse, que je l'énerve et prendre le risque que quelqu'un soit blessé, ou pire ? Jouer les héros en sachant que ça pourrait mal finir ? Ne crois pas que je sois d'accord avec lui, Seth, parce que cette situation me tue. Mais je ne pouvais et ne peux toujours rien faire. Il faut que je pense à mes étudiants, tu comprends ? Elle soupira et croisa les jambes, baissant les yeux vers la rive, espérant y voir un peu de vie. Même un verre de terre ou une araignée lui aurait fait plaisir, mais rien ne bougeait. Tout était mort, et elle ne pouvait que lutter pour rester en vie au milieu de ce cimetière.

CODE BY TIC TAC

♣ ------ ♣ ------ ♣



FEEL THE TENSION
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Avec le temps et l’expérience, seule la volonté suffit à créer ce lien.
Mes hiboux : 477
Masculin Mon âge IRL : 20

MessageSujet: Re: Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ? ~ Kate & Seth Jeu 6 Sep - 12:44

Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ?
Dire qu'autrefois j'aimais venir ici pour profiter de la magnifique vue qu'offre cette endroit de Durmnaer, surtout en fin d'après-midi avec le soleil couchant derrière les tours de l'Institut, cela offrait un tableau inoubliable. Désormais, le silence est maître de tout, tout n'est plus que nuances de gris. Même les cours d'eau n'ont plus cet effet apaisant sur moi.  Plus rien n'a d'apaisant...

Kate semble trouver que l'idée de transférer Jay en Floride soit la meilleure des alternatives pour mon petit frère. Je connais l'attachement qu'elle a pour ce petit garnement et je suis content qu'elle approuve cette décision. Quand j'évoque ma non-correspondance avec ma petite-amie, elle semble être sincèrement désolé et je lui adresse un léger signe de tête pour sa compassion. J'espère qu'elle aussi a mis sa famille à l'abri, son père et aussi son demi-frère désormais.

Il me faut plusieurs minutes de silence avant de pouvoir lui poser la question dont j'attends la réponse depuis finale du Tournoi. Visiblement cette question ne lui plais pas mais je m'en fiche, j'ai besoin de savoir, besoin de sa version des faits et non de celle donnée par les journalistes. Elle se mit à m'expliquer ce qu'il s'était passé dans la loge présidentielle ce jour là et me demande ce que moi j'aurais fais à sa place. La réponse était simple: rien. Je n'aurai rien fais, je n'aurai probablement pas agis et me serai soumis tout comme elle. Et là, je ne dis rien non plus, je la laisse continuer en me taisant.

Évidement que non, je ne lui aurais jamais dis de jouer les héros juste pour dire de se dresser face à lui en sachant pertinemment qu'elle mettrait des centaines de personnes innocentes en danger. Et cela n'aurait servit qu'à l'énerver, j'ose même pas imaginer les conséquences que cela aurait pu avoir. Quand sa voix s'éteint, je tente un geste que j'aurai imaginer faire ces deux dernières années. Je pose ma main sur son avant-bras et le serre doucement en signe de compréhension et de soutien.

- Je comprends, je ne suis pas insensible ni aveugle et je sais que si tu n'as pas agis c'est pour protéger toutes ces personnes et tes propres étudiants. Ma question n'étais pas un couteau sous ta gorge, j'avais besoin d'avoir ta version et non celle donnée par la Gazette.

Lentement, je retire ma main en la regardant. Puis mon regard suit le sien en direction de la rivière.

- Comment sont les choses à l'Institut ? Tu arrives à tenir le coup ?


J'espérais qu'elle ne soit pas la seule professeure à s'opposer aux Pozhiratelis qui doivent grouiller dans les couloirs.

Codage par Libella sur Graphiorum

♣ ------ ♣ ------ ♣




Evil is... good ?


Dernière édition par Seth Underwood le Sam 8 Sep - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Ϟ Kate Blue Ϟ
Je m'engage à vous apprendre ce que je sais.
Mes hiboux : 409
Féminin Mon âge IRL : 21

MessageSujet: Re: Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ? ~ Kate & Seth Ven 7 Sep - 12:22

SETH UNDERWOOD
so many things changed
♚-------------------------------------------♚


Elle en avait marre de devoir s'expliquer, se justifier, se défendre sans cesse. Auprès de son père, d'abord, dans les bras duquel elle s'était réfugiée avant de protéger sa maison de multiples sortilèges. Auprès de Beau qui n'avait rien compris à ce qu'il s'était passé et qu'elle avait du consoler, rassurer. Auprès des journalistes, ces vautours qui lui avaient tournés autour en la présentant pour une lâche, une traitresse. Auprès de ses étudiants qui la regardaient d'un mauvais air en pensant qu'elle validait les actions de Philipp et était dans son camp. Le fait qu'elle ne déteste pas son collègue la rendait moins fiable, elle en convenait, mais elle n'y parvenait pas. Elle voulait croire que les événements avaient échappé à son contrôle ou qu'il ignorait ce que faisaient ses mangemorts. Voulait croire qu'il arrangerait les choses, qu'il n'était pas aussi mauvais que le laissaient paraître les événements. Elle en avait marre de devoir répéter les mêmes choses chaque fois qu'elle croisait quelqu'un. Marre que tout le monde pense qu'elle aurait du agir autrement alors qu'eux-même auraient fait pareil. Marre de ne plus être capable d'avoir une conversation sans que le sujet ne débarque sur le tapis. Mais, par-dessus tout, elle en avait marre de cette situation, d'être ainsi constamment sur les nerfs. De devoir surveiller ses arrières, son comportement, de devoir jouer la comédie devant ses élèves, devant ses collègues mangemorts. Elle ne pouvait pas se montrer faible et dépassée devant les étudiants, mais si les Pozhiratelis la voyaient trop sûre d'elle ils penseraient qu'elle préparait quelque chose. Il n'y avait que quand elle était seule dans ses appartements et son bureau qu'elle pouvait relâcher la pression et retirer ce masque neutre qu'elle affichait sans cesse. Depuis la rentrée, elle avait passé beaucoup de temps assise dans le canapé de son bureau, Pumpkin sur les genoux, le regard dans le vide, à ne rien faire. À simplement recharger ses batteries.

Un léger poids quitta les épaules de Kate quand Seth lui affirma qu'il ne l'accusait pas. Il voulait juste avoir sa version, s'assurer qu'elle différait de celle offerte par la presse. Fermant les yeux, elle expira profondément pour se calmer. Elle avait tellement l'habitude des critiques et des accusations qu'elle montait sur ses grands chevaux dés que quelqu'un lui parlait de ce fameux jour. Excuse-moi, je n'aurais pas du m'énerver ainsi. Je suis un peu sur les nerfs ces temps-ci. Comme tout le monde, elle s'en doutait bien... Elle lui sourit, reconnaissante de sa compréhension et de sa confiance. Ca lui changeait, elle qui voyait toujours les gens la regarder avec méfiance et se servait de son nouveau talent bien plus souvent qu'elle ne l'aurait imaginé. Même si s’immiscer ainsi dans les pensées des gens la répugnait, elle ne pouvait s'empêcher de le faire quand elle sentait la personne en face d'elle méfiante. Elle le faisait pour avoir la vérité sur ce qu'ils pensaient et non pas cette soupe de mensonges qu'ils lui servaient avec un sourire mielleux. Elle le faisait pour connaître les prochaines actions de ses collègues et les contrecarrer avant qu'ils ne passent à l'action. Ainsi, s'il leur prenait l'envie de torturer un de ses étudiants, elle pourrait intervenir à temps pour leur faire payer leurs intentions. Personne ne blesserait ses étudiants tant qu'elle serait capable de tenir sa baguette. Tout le monde remet sans cesse ma parole en doute alors ça rend nerveux à force. Avec un sourire d'excuses, elle croisa son regard compatissant tandis qu'il retirait la main de son bras. C'était étrange, ces contacts qui la faisaient frissonner avant ne lui faisaient plus rien aujourd'hui. Peut-être le signe qu'elle était réellement passée à autre chose, qu'elle ne l'aimait plus d'amour. C'était mieux ainsi.

Seth lui demanda ensuite comment ça allait à Durmstrang et si elle parvenait à gérer. Un rire amer lui échappa et elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille. Aussi bien qu'on pourrait s'y attendre. C'était ironique, bien sûr, rien n'allait bien au château. Les étudiants étaient terrorisés, la moitié des professeurs étaient des mangemorts et Kate ne pouvait rien faire d'autre que donner cours et être présente pour ceux qui avaient besoin de parler. Elle était devenue la psychologue de l'Institut. J'ai pensé à démissionner la veille de la rentrée, je ne pouvais pas supporter l'idée de travailler dans un tel climat. Mais si je ne suis plus là, qui veillera sur les étudiants ? Je déteste l'ambiance actuelle mais je ne peux pas fuir. Pas à nouveau. Elle avait fait cette erreur trop de fois par le passé, il n'était plus question qu'elle la reproduise encore. Elle affronterait cette situation la tête haute, ferait face malgré la peur et tiendrait bon. Elle n'avait pas le choix. Si elle fuyait, elle ne pourrait plus se regarder dans le miroir, ne se supporterait plus. Autant être réellement morte. C'est compliqué, sinon, de cohabiter avec ces gens. Et encore, moi ça va, mais les enfants qui ont étés arrachés à leur famille et leur école... Je me demande s'ils tiendront le coup. J'essaye de me montrer disponible pour eux, de les encadrer de mon mieux, mais je ne peux rien faire de plus. Je ne peux pas les renvoyer chez eux de peur qu'on les retrouve et les punisse... Elle soupira, désespérée, impuissante. Elle voulait faire tellement plus que simplement écouter et répondre aux questions de ces enfants, mais elle ne pouvait rien faire sans risquer de les mettre en danger... Elle ne pouvait rien faire seule.

CODE BY TIC TAC

♣ ------ ♣ ------ ♣



FEEL THE TENSION
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Avec le temps et l’expérience, seule la volonté suffit à créer ce lien.
Mes hiboux : 477
Masculin Mon âge IRL : 20

MessageSujet: Re: Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ? ~ Kate & Seth Sam 8 Sep - 16:46

Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ?
Lorsque je lui explique je ne cherchais qu'à avoir sa version et non celle de la presse sur les évènements de cette fameuse finale, l'attitude et le regard de Kate se font moins durs et moins remplis de reproche. Je réponds à son sourire de remerciement d'un léger hochement de tête, tout le monde doute de ses actes et de ses positions, et comme c'est une sorcière influente personne ne cherchait à savoir pourquoi elle avait agit de la sorte. En dehors de sa famille, j'étais sans doute la seule personne assez proche d'elle pour la comprendre vraiment.

Elle m'apprend qu'au sein de l'Institut tout le monde fait profil bas pour ne pas mettre en rogne les Pozhiratelis présents, elle ne me le dit pas ouvertement mais je le devine. Je suis surpris lorsqu'elle me dit avoir penser à démissionner de son poste de directrice-adjointe peu avant la rentrée scolaire. Silencieusement, je laisse se confier car je sens qu'elle en a besoin plus qu'elle ne me laisse percevoir. C'est elle qui porte le sort de tout ses étudiants dans le creux de sa main, si jamais elle craque ils seront à la merci des mangemorts. Des enfants arrachés à leur famille pour suivre une éducation faites par des mages noirs, des rues désertes, des boutiques saccagés, des dizaines de noms de disparus chaque jours dans les journaux et tout ça en l'espace de deux petits mois. J'avais l'impression d'être dans la grande guerre des sorciers qui opposa Lord Voldemort à Harry Potter, tout était tel que les récits des historiens le raconte: la peur présente partout, le silence dans les rues, le sentiment de danger constant.

Poussant un grand soupire, je ramasse une poignée de cailloux de différentes tailles puis en lance un premier vers la rivière en lui donnant de l'effet pour lui permettre de ricocher sur la surface de l'eau. Nous étions comme ce caillou, fonçant à pleine vitesse vers l'avenir en piquant de temps en temps le nez dans l'eau avant de finalement nous noyer dans la noirceur des mangemorts.

- Malgré tout ce que tu fais et tout ce que tu feras pour eux, ça ne servira pas à grand chose. Un jour où l'autre, tu ne tiendras plus la cadence et ils seront seuls au milieu de ce monde pourri sans protection...

Un sourire amer étire mes lèvres suivit par un léger rire tout aussi amer. Je lance un deuxième caillou dans l'eau sans aucun effet de poignet et celui pique tout droit au fond de la rivière.

- Tu as besoin d'aide, Kate. Tu ne peux pas porter tout ce poids seule. Je ne te dis pas que tu es faible, je n'oserai jamais tu es certainement la personne la plus forte que je connaisse. Cependant, même la personne la plus forte à besoin d'aide dans une telle galère...

Je plonge à nouveau mon regard dans le sien.

- Je veux t'aider, je ne sais pas encore de quelle façon mais laisse moi t'aider.


Je n'ai encore une idée de ce que je pourrai faire pour l'aider mais je finirai bien par trouver.

Codage par Libella sur Graphiorum

♣ ------ ♣ ------ ♣




Evil is... good ?
Revenir en haut Aller en bas
Ϟ
Ϟ Contenu sponsorisé Ϟ

MessageSujet: Re: Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ? ~ Kate & Seth

Revenir en haut Aller en bas
Amants, Prof-Élève et maintenant conspirateurs ? ~ Kate & Seth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ma collègue est perdue.. relation prof/élève.
» Relation prof-élève
» Vénissieux : droit de retrait après l'agression d'un enseignant
» un métier d'avenir: professeur!
» vie de classe et moqueries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durmstrang & Magie :: Frontières bulgares :: Durmnaer-
Sauter vers: