Durmstrang & Magie
Bonjour et Bienvenue à Durmstrang jeune sorcier!

Si tu n'as pas encore mit un pied dans notre univers magique, il est obligatoire d'aller s'inscrire dans notre Monde. Ici, ce n'est qu'une école!

Si tu es déjà inscrit et que tu as choisis d'étudier à Durmstrang, qu'attends-tu pour aller en cours?

Tu veux en savoir un peu plus? Alors saches que Beauxbatons accueille principalement des garçons, mais si tu es une fille il reste encore de la place Wink
Vous serez réparti dans l'une des trois maisons (Pozhar, Voda, Zemlya) et vous devrez tout faire pour la faire gagner! Cette maison sera donc votre seconde famille, et ce pendant 8 ans!
Sans compter que vous avez 6 matières obligatoires (Bienséance & Gestion du domaine, Magie Fondamentale, Potions & Ingrédients, Arts Occultes, Monde Magique & Civilisation, Vol), à partir de votre 3ème année vous devrez choisir une Option (Magie Approfondie, Métamorphoses, Êtres Inférieurs) et à partir de votre 7ème année encore une autre option (Occlumancie & Légimancie, Géopolitique Magique). Sans compter que des garçons se doivent d'être musclés, et des cours de sports sont donc proposés (Aviron, Escalade, Randonnée sportive, Quidditch, Tir à l'arc, ...). Mais des initiations sont aussi proposée (Initiation aux Soins Magiques, Transplanage) pour faire de vous le meilleur sorcier à votre sortie de l'école!
Un programme bien chargé n'est-ce pas? Alors ne perds pas ton temps et dépêches toi de rejoindre Durmstrang! A moins que Beauxbatons ou Poudlard ne te tente?



 

Partagez | 
 

 Collés l'un à l'autre, littéralement [Pietro & Lynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mes hiboux : 48
Féminin Mon âge IRL : 19
avatar
1ère année | Pozhar
MessageSujet: Collés l'un à l'autre, littéralement [Pietro & Lynn]   Mer 12 Juil - 11:33

Debout dans le parc, à une centaine de mètres des Balkans, j'attends avec mes camarades que le prof de sport ramène ses fesses. Aujourd'hui, nous faisons une randonnée sportive et tout le monde a revêtu ses chaussures de marches et une tenue appropriée. Personnellement, je porte un débardeur rose et un short ample couleur beige avec des lourdes bottines noires. Mes cheveux sont relevés en un chignon duquel s'échappent de nombreuses mèches ondulées. Bras croisés, je regarde les gens autour de moi, deux Pozhars, trois Zemlya et deux Voda. Je connais bien l'un d'eux, le travelo de Von Rosen, pathétique mec qui se croit supérieur aux autres et n'a cessé de m'insulter depuis que nous nous connaissons. Oui, bon, je le lui ai bien rendu, et je m'amuse plutôt bien, mais dieu qu'il est chiant! Je fronce le nez quand nos regards se croisent et m'empresse de me détourner. Pas question qu'il vienne me taper la causette.

Deux minutes avant le début du cours, le prof de sports décide enfin de pointer le bout de son nez, un sourire fier et impatient aux lèvres. Je plisse les yeux... Ca n'annonce jamais rien de bon, quand il affiche cette tête. Il doit nous avoir préparé un cours bien pourri qu'il adore tant. Mais je ne m'attends évidemment pas à ce qu'il nous annonce en riant sous sa barbe. Nous allons devoir travailler en duo que lui-même a formés avec fourberie. Je croise les doigts tout le temps qu'il met à citer les élèves. Une Voda et une Zemlya, deux Zemlya, deux Pozhars. Ne restent que le travelo et moi. Furieuse, je m'avance vers lui en le fusillant du regard.


Salut Blondie! Comptes pas sur moi pour te coller au cul tout du long, on se sépare dès que possible.

Je lui lance un regard d'avertissement et m'apprête à recroiser les bras quand je sens une résistance. Je baisse les yeux sur mon poignet gauche et remarque une corde épaisse qui l'entoure... ainsi que le poignet droit de Von Rosen. Je lève les yeux vers son visage puis vers celui du prof qui nous annonce fièrement que ceci nous obligera à travailler en groupe. Et j'ai même pas ma baguette pour défaire cette horreur!

C'est une blague?!

N'y croyant pas, je tire sur mon bras et vois le sien suivre le mouvement. Je tente de glisser un doigt sous la corde mais elle est trop serrée et ne bouge pas d'un poil. Ca gratte, c'est irritant, c'est humiliant. Je déteste ce cours alors qu'il n'a pas commencé.

♣ ------ ♣ ------ ♣





"All good things must come to an end."
Because evil is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mes hiboux : 63
Féminin Mon âge IRL : 18
avatar
2ème année | Voda
MessageSujet: Re: Collés l'un à l'autre, littéralement [Pietro & Lynn]   Mer 12 Juil - 15:02



Le cours n'avait pas encore commencé et je voulais déjà en finir. La vue de Londubat ne me faisait ni chaud, ni froid, mais je savais que si je n'étais pas le premier à lui marcher sur les plates bandes, elle trouverait le moyen de le faire à ma place. Cette fille n'avait décidément rien de très attractive, mais sa façon de me répondre m'amusait et me donnait envie de la pousser à bout.
Je me sentais à l'aise dans mon ensemble bleu électrique et blanc cassé composé : d'un t-shirt bleu près du corps, d'un short blanc par-dessus un legging de course de la même couleur - n'ayons pas honte des mots - et d'une paire de baskets déjà travaillées par mes heures de course dans les rues de Luleå.

Bien sûr, je n'ai pas su résister à l'envi de jeter un véritable coup d’œil à Londubat et sa tenue m'a pour le moins surprise. Des bottines pour une randonnée ? Je sais que ses chaussures tiendront mieux au sol, mais je compte plus sur mon agilité que sur la composition du sol. Le prof se pointe enfin et son sourire me fait déglutir avec douleur.

Il annonce que l'exercice se fera en duo et à l'appel du mien, je lève les yeux au ciel avant de les fermer dans une ultime tentative de ne pas me laisser submerger par

-Salut Blondie! Comptes pas sur moi pour te coller au cul tout du long, on se sépare dès que possible.

Je voudrais me débarrasser de mes valeurs-là, à l'instant, juste pour en finir avec cette fille à la voix énervante et lourde. Je serre pourtant les dents et entreprends donc de lui réponse avec mon habituelle amabilité.

-Oh, je ferai en sorte de me débarrasser de toi à la première occasion surtout si elle est mortelle pour toi.

J'ai à peine fini mon enthousiasmante proposition qu'une désagréable pression s'installe autour de mon poignet. Je jette un coup d’œil et lâche un profond soupir avant de ne fixer que le prof qui jubile en observant son plan pervers prendre place. Bien sûr, j'ai laissé Londubat s'acharner sur la corde. Je sais que je ne peux rien faire ma baguette est dans mon dortoir et je suis sûr que la moindre tentative deviendrait un échec, je tire donc ma main vers moi et celle de ma "partenaire" avec.

-Fais avec et calmes-toi Londy. Ton agitation et vaine et fatigante.

Je l'admets, j'ai mesuré mes mots avant de m'adresser à cette folle furieuse, la dernière fois, je voulais la pousser à bout au risque de me ramasser une gifle, mais aujourd'hui, j'ai un public et les filles de l'Institut me connaissent comme un garçon courtois et peu enclin à recevoir une gifle de la part d'une fille ou d'un garçon. Je ne vais pas risquer mon coup de la semaine pour la brunette.

Le prof continue ses explications sur le parcours à suivre et l'organisation que l'on devra tous prendre en exemple dans chaque duo comme progressé en prenant en compte les aptitudes de notre coéquipier, etc.

-Je prie surtout pour que tu la boucles durant les 30 prochaines minutes. Mon cerveau ne sait pas gérer deux parasites à la fois et cette proximité en fait un de trop en plus de ta voix et de ton horrible faciès de gobelin. Marmonnai-je en faisant un premier pas en avant sans regarder en sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mes hiboux : 48
Féminin Mon âge IRL : 19
avatar
1ère année | Pozhar
MessageSujet: Re: Collés l'un à l'autre, littéralement [Pietro & Lynn]   Mer 12 Juil - 17:58

Londy? LONDY?! C'est quoi ce surnom débile, là? Je suppose bien que c'est Londy pour Londubat, mais c'est ignoble et ça n'a aucun intérêt, c'est totalement nul. J'espère que ça lui passera vite sinon je ne survivrais pas à cette balade et il devra traîner mon corps derrière lui. Fin bref. Je lève les yeux au ciel et laisse retomber mes mains le long de mon corps, ne pouvant même plus croiser les bras à cause de ce poids mort qu'est sa main. Je fusille du regard le prof tandis qu'il donne les dernières explications. Je ne l'écoute pas, trop occupée à ruminer, comptant sur le fait que Blondie ici présente sera assez attentive pour nous deux.

Je lève la tête vers ce débile quand je l'entend marmonner dans sa barbe. Je ne comprends pas tout mais je perçois les mots "parasites", "proximité" et "faciès de gobelin". Toujours aussi aimable, à ce que je vois! Si elle commence comme ça, je sens que l'ambiance pendant la randonnée va être amusante... Je trébuche légèrement quand Blondie avance d'un pas et trottine pour la rattraper et me calquer sur son rythme. Elle a de grandes jambes et avance rapidement, mais je prends sur moi et fais mon possible pour ne pas donner l'impression d'être tirée par elle.


J'espère que cette randonnée ne durera pas des heures, j'ai mieux à faire que de traîner avec une goule transsexuelle...

Oui, j'avoue, je l'insulte uniquement dans le but qu'il ralentisse le rythme pour que je puisse récupérer un semblant de dignité et que je n'aies pas à le supplier de ralentir, pliée en deux, après un kilomètre. Ce serait beaucoup trop insultant et humiliant pour une Londubat comme moi! Si mon père l'apprenait, il me renierait certainement sur-le-champs.

Il nous faut à peine quelques secondes pour rejoindre le sentier en derniers, le prof menant la troupe et les autres groupes étant partis avant nous. Le sol est sec et friable, poussiéreux, mais je m'attends à le trouver plus meuble et boueux à mesure que nous grimperons, là où l'humidité a plus de mal à s'infiltrer. Je baisse les yeux sur la tenue blanche et bleue de mon... "partenaire" et esquisse une grimace. C'est horrible, ça pique les
yeux et c'est moche. Et puis, franchement, du blanc pour une randonnée? Lui qui est si précieux et ne veut pas se salir?


Tu n'as pas peur de salir ton sublime legging? Je crains qu'un obstacle ne nous force à ramper dans de la boue...

♣ ------ ♣ ------ ♣





"All good things must come to an end."
Because evil is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mes hiboux : 63
Féminin Mon âge IRL : 18
avatar
2ème année | Voda
MessageSujet: Re: Collés l'un à l'autre, littéralement [Pietro & Lynn]   Mer 12 Juil - 22:01



Je crois que je vais passer mon cerveau sur le mode avion histoire de filtrer les mots qui parviennent de cette brune lourde comme un camion - j'exagère à peine - j'ai l'impression de la traîner tellement ses pas sont minuscules et inutiles. Si je ne la considérai pas aussi peu j'aurais pu prendre l'initiative de la porter histoire d'au moins rattraper le groupe qui ne nous avez pas attendu pour commencer la randonnée.

Ces mots me font grogner et je marque malgré moi un arrêt qui lui permet de s'adapter à mon rythme de marche. Oh excusez moi mademoiselle Londubat, de ne pas avoir vos jambes de truie boudiné dans un short - je continue à exagérer, la colère mea culpa.

-Tout dépendra du temps qu'il te faudra pour marcher comme un être vivant Londy.

Je trouve ce nom ridicule... Comme ses cheveux : Qui se ressemblent s'assemblent. Je trouve cela surprenant que le sol soit sec et j'avoue que je n'ai pas la poussière, je préfère la boue, là au moins mon catwalk sert à quelque chose.

-Tu n'as pas peur de salir ton sublime legging? Je crains qu'un obstacle ne nous force à ramper dans de la boue...

Elle me prend pour une chochotte ? Je sais que j'ai l'ai très délicat comme ça, mais c'est juste que mon corps et mon outil de travail, du moins pour les cinq prochaines années encore et je ne suis pas très sûr que je ressemblerai encore à ça dans cinq ans. Je compte bien travailler avec des dragons et ceux depuis mes dix alors la crasse sous les ongles et la boue dans les cheveux ne me font plus aussi peur qu'avant.

-Sublime ? J'espère que tu rigoles ? Cette simple remarque prouve ton mauvais goût. Je m'en balance bien de la boue, Dis-je avant de la fixer. Je ne recule devant rien quand il s'agit d'être le premier. En fais-tu autant Londubat ?

Je tire une nouvelle fois sur la corde et accélère la cadence. Je hais les mots "participation" et "match nul" je ne veux pas des lots de consolation, je ne fais pas de la randonnée pour le plaisir du paysage, mais pour améliorer ma condition et par la même occasion être un des meilleurs dans un domaine au sein de cette Institut.

-Et toi Londy, tu n'as pas peur de dégueulassé ton joli débardeur rose et ta merveilleuse coupe de cheveux, Ricanais-je. Tu m'excuseras, mais je pensais pourvoir te faire un compliment sans rire du mensonge que cela représentait.

Un petit sourire en coin de resserre, ma queue-de-cheval d'une main pour ne pas risquer de contact trop intime avec le petit troll.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Collés l'un à l'autre, littéralement [Pietro & Lynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Collés l'un à l'autre, littéralement [Pietro & Lynn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’église Saint-Pierre de Pouan-les-Vallées (Aube) littéralement saccagée
» Ordre des mots
» Se plaindre vous rend littéralement malade et vous tue à petit feu...
» littérature et société : l'altérité
» "littérature et société": des idées lumineuses?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durmstrang & Magie :: L'extérieur :: Les Balkans :: Sur les Sentiers-
Sauter vers: