Durmstrang & Magie
Bonjour et Bienvenue à Durmstrang jeune sorcier!

Si tu n'as pas encore mit un pied dans notre univers magique, il est obligatoire d'aller s'inscrire dans notre Monde. Ici, ce n'est qu'une école!

Si tu es déjà inscrit et que tu as choisis d'étudier à Durmstrang, qu'attends-tu pour aller en cours?

Tu veux en savoir un peu plus? Alors saches que Beauxbatons accueille principalement des garçons, mais si tu es une fille il reste encore de la place Wink
Vous serez réparti dans l'une des trois maisons (Pozhar, Voda, Zemlya) et vous devrez tout faire pour la faire gagner! Cette maison sera donc votre seconde famille, et ce pendant 8 ans!
Sans compter que vous avez 6 matières obligatoires (Bienséance & Gestion du domaine, Magie Fondamentale, Potions & Ingrédients, Arts Occultes, Monde Magique & Civilisation, Vol), à partir de votre 3ème année vous devrez choisir une Option (Magie Approfondie, Métamorphoses, Êtres Inférieurs) et à partir de votre 7ème année encore une autre option (Occlumancie & Légimancie, Géopolitique Magique). Sans compter que des garçons se doivent d'être musclés, et des cours de sports sont donc proposés (Aviron, Escalade, Randonnée sportive, Quidditch, Tir à l'arc, ...). Mais des initiations sont aussi proposée (Initiation aux Soins Magiques, Transplanage) pour faire de vous le meilleur sorcier à votre sortie de l'école!
Un programme bien chargé n'est-ce pas? Alors ne perds pas ton temps et dépêches toi de rejoindre Durmstrang! A moins que Beauxbatons ou Poudlard ne te tente?



 

Partagez|

Initiation de Nikola Ivanov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
5ème année | Zemlya
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Do you know this Wizard ?
Mes hiboux : 192
Masculin Mon âge IRL : 22
Now, yes.

MessageSujet: Initiation de Nikola Ivanov Ven 29 Mai - 16:23



« C'est glauque ici »

L'initiation


Mais qu'est-ce que je foutais là ? Je devrais être au manoir et m'occuper de ma sœur ! Mon père me paiera le fait de m'avoir forcé à venir ici. Le voilier venait de nous, les autres élèves et moi, lâcher sur une plage perdue au milieu de nulle part. Je me tenais à l'écart des autres tout en les détaillant comme je le faisais toujours. Il y en avait un qui se tenait le ventre, pâle comme un linge, à deux doigts de s'évanouir, un autre se tenait à la tête du groupe, le dos droit et le regard fier. Fils à papa. Personnellement, je me tenais à l'arrière du groupe, la tête basse et les mains enfoncées dans les poches de mon pantalon de costume. Pantalon que j'étais obligé de porté vu que mon père n’acceptait pas que je me promène en jean, t-shirt et baskets. Ce n'était pas digne d'un Ivanov disait-il. Tu parles ! Ivanov ou pas les costumes, surtout les cravates, étaient horribles à porter.

Il n'y avait pas un bruit autour de moi, seulement quelque élève qui se demandait dans quelle maison ils iraient. Ils parlaient aussi de l'Initiation, comme quoi c'était un jeu d'enfant. Vraiment ? C'est pas ce que le directeur des lieux disait et je lui faisais plus confiance qu'à ces deux abrutis qui se la racontaient devant moi. Au moins, il savait de quoi il parlait. Durant cette Initiation, on devant retrouver son chemin, c'est pas ce qui retenait mon attention. C'était plus le mot "survire". Parce qu'on avait des chances de ne pas s'en sortir ? Je comprenais mieux maintenant. Mon père ne voulait pas seulement m'envoyer à Durmstrang pour pouvoir corrompre à sa guise ma petite sœur, non, il voulait être débarrassé de moi parce que je ne partageais pas sa façon de penser. Un petit sourire apparut sur mon visage. J'allais réussir cette Initiation, pour avoir le plaisir de ne pas le laisser gagner aussi facilement... et parce que j'étais trop jeune pour mourir bien sûr, mais ça allait de soi. Le directeur nous distribua des lanternes et nous montra le chemin où commençait l'aventure.

Bon... c'est parti.

Un peu retissent, je me mets à marcher. À marcher, tenant la lanterne d'une main et ma baguette de l'autre. Je ne connaissais pas beaucoup de sortilège mais je pouvais toujours enfoncer l’extrémité dans l’œil de mon ennemi. Ça faisait toujours un temps de répit avant de se mettre à courir. Je marche donc, sans m'arrêter pendant ce qui me semblait des heures. Je perdais la notion du temps quand je me rends compte que j'avais déjà vu cet arbre noueux. Je l'avais déjà remarqué deux ou trois fois. Non. Ne me dites pas que je tourne en rond depuis tout à l'heure ? Je m'arrête regardant autour de moi. Il n'y avait que la forêt à perte de vue. On ne distinguait rien d'autre que ses grands arbres qui cachaient la lumière du jour, a moins qu'il fasse nuit ? Si c'était le cas, je marchais depuis plus longtemps que je ne le pensais. Quand je me rendis compte que je ne savais pas où aller, mon cœur commença à s'emballer, ma respiration s’accéléra et je commençais à paniquer. Oh shit ! Je paniquais déjà. Je fermais les yeux m'obligeant à me calmer. Je m'assieds par terre, posant mon dos contre le tronc d'arbre noueux et attendis que mon rythme cardiaque ralentisse. Quand ce fut chose faites, je rouvris les yeux pour tomber nez à nez avec mon père. D'un bon, je me relève, la baguette levée, prêt à riposter à n'importe quel mouvement.

Qu'est-ce qu'il faisait là ? Ne m'avait-il pas envoyé dans cet institut pour être tranquille ? Pour ne plus m'avoir sur le dos ? Et puis, comment avait-il fait pour venir jusque là ? Attendez. Oui, comment avait-il fait ? Et mon père ne m'aurait pas regardé comme ça, sans parler s'il m'avait vu assis, en position de faiblesse. Non, il m'aurait hurlé dessus, avec en accompagnement deux ou trois claques. Me disant que j'étais la honte de la famille. Non, cet homme n'était pas mon père. Il y ressemblait mais ce n'était pas lui. Quand soudain je me souviens d'un livre pour enfants que je lisais à ma sœur avant qu'elle ne s'endorme. Ça parlait d'un sorcier qui avait peur des insectes et qui tombait sur une énorme guêpe, mais il s'était très vite rendu compte qu'il ne s'agissait que d'un épouventard. C'était ça. L'homme en face de moi n'était pas mon père mais un épouventard. Je ne pouvais pas avoir peur d'un épouventard. La peur que j'avais éprouvée en voyant mon père surgir devant moi s'envola et je crispai ma main sur ma baguette. C'était un épouventard mais je ne savais pas comment le neutraliser. Alors je lançais la seule formule que je connaissais et qui soit efficace contre une créature :

« Flipendo »

Ça m'aurait étonné que ça marcherait. L'épouventard aussi ressemblant à mon père, commença à s'avancer. Ok, il était peut-être temps de courir. Il ne me fallut pas plus de deux secondes pour prendre mes jambes à mon cou et détaller comme un lapin. Je ne regardais pas derrière moi et couru droit devant moi. Quand soudain, le chemin se sépara en trois. Brusquement je m'arrête et m'autorise un regard en arrière. Rien. Ouuf. Reportant mon attention sur le carrefour, je regarde chaque chemin qui s'offrait à moi. A ma droite le chemin était vaste mais éclairé, en face de moi, on n'y voyait rien et à ma gauche une étendue vaseuse. Le premier me paraissait trop sûr, le deuxième trop sombre, il ne me restait que le troisième. Alors je pris le chemin à gauche et m'enfonçai dans la vase ma lanterne bien haute. J'essaye de marcher tant bien que mal quand pour couronner le tout il se met a pleuvoir. Pourquoi tant de haine ?! Je poussais un soupir sans me laisser décourager. Ce n'est pas deux trois gouttes qui allaient me ralentir. Je m'enfonçais dans la boue bien trop heureux de foutre en l'air le costume que je portais. Ce dernier était dans un sale état, déchirer à quelques endroits dus à ma fuite de tout à l'heure, sans rajouter la boue. Une fois que j'aurais fini cette épreuve, zou, à la poubelle cet uniforme, ou peut-être que je le cramerais... à voir.

Je manquais de glisser dans la vase et me retins de justesse. La pluie tombait à grosse goutte, mes cheveux étaient trempés, mes habits aussi et je commençais à avoir très froid. J'eut un frisson en plissant les yeux pour voir où je m'étais les pieds. Ma lanterne ne me servait pas à grand-chose. Il faisait nuit, il pleuvait, comment voulez-vous que je retrouve le chemin de l'institut ? Je poussais un soupir tout en continuant de marcher droit devant moi quand je glissais sur un morceau de bois lisse. Là je ne manquais pas de tomber, je tombais vraiment et cette fois de la boue je n'en avais pas juste sur le pantalon, on pouvait croire que j'avais pris un bain de boue. Horrible ! Je regardais le bout de bois que m'avais fait tomber et m'aperçut qu'il s'agissait d'une baguette magique. Un futur élève pouvait être aussi bête pour ne pas faire attention à sa baguette ? J'allais la mettre dans la poche intérieure de ma veste, dans l'intention de la remettre à son propriétaire, quand celle-ci se mit à briller et siffler. Sans que je ne puisse avoir le temps de dire ouf, je me retrouvais dans un parc éclairé avec devant moi l'Institut de Dursmtrang. La baguette était un portloin et j'avais réussi l'Initiation. Un grand sourire apparu sur mon visage, ce fut la seule chose que je m'autorisais en signe de victoire. Je retrouvais vite mon sérieux en me levant et regardant autour de moi. Je remis mes mains dans mes poches et partie en direction du château.

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Chef suprême
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur http://durmstrangandmagiev5.forumactif.org
Ϟ Mr Hibou Ϟ
Do you know this Wizard ?
Mes hiboux : 1098
Now, yes.

MessageSujet: Re: Initiation de Nikola Ivanov Ven 29 Mai - 17:52



Ta nature impulsive pourrait te poser des problèmes, mais tu sais réfléchir avant d'agir et faire preuve de sang-froid quand il le faut. Ta curiosité, ton sens de l'observation et ta discrétion sont des qualités très appréciée de la maison Zemlya, où tu seras particulièrement bien accueillit. La patience et la prudence t'y seront inculqués pour te donner les moyens de poursuivre tes ambitions personnelles!
Revenir en haut Aller en bas
Initiation de Nikola Ivanov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Initiation à la vie politique Française Option B
» Vajrayana: L'initiation et la relation au Lama
» Initiation à l'option latin
» initiation à l'auto-hypnose
» L'initiation (Expliqué par Bokar Rinpotché)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durmstrang & Magie :: Accueil :: Gestion du Personnage :: L'Initiation :: Les intitiés-
Sauter vers: